Search
Close this search box.

ÉCOLOGIE PROFESSIONNELLE

5 CONSEILS UTILES POUR ÊTRE UNE ESTHÉTICIENNE RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT

Être durable n’est plus un choix, c’est une responsabilité!

La beauté a un prix et, à l’heure actuelle, elle est coûteuse pour notre environnement. Les salons de beauté et les instituts de beauté ont un impact considérable sur la santé de notre planète. Nous devons en être conscients et faire quelque chose maintenant !

Si vous êtes prêt à mettre en œuvre certains changements et choix écologiques dans votre institut de beauté, nous sommes là pour vous aider.

RAPPEL : les petits changements font une grande différence ! La réduction de votre empreinte carbone passe par la création d’habitudes simples et durables que vous et votre personnel pouvez maintenir. Commencez dès aujourd’hui à faire des choix plus écologiques : vos clients apprécieront, vous montrerez le bon exemple et l’environnement en bénéficiera également !

Les avantages de l’écologisation dépassent de loin les efforts à fournir. Non seulement vous contribuerez à un environnement plus sain, mais vous ferez des économies et accueillerez de nouveaux clients!

Il y a en effet de plus en plus de personnes (heureusement) qui font de plus en plus attention à leurs achats, leurs déchets et leur impact sur l’environnement. En donnant à votre centre une touche écologique, vous accueillerez une nouvelle tranche de clients qui seront sensibles à votre démarche. C’est aussi un bon moyen de vous distinguer de vos concurrents, qui n’ont toujours pas compris que le retour en arrière est impossible ! Toutes les habitudes respectueuses de l’environnement permettent d’économiser de l’argent. Pensez-y. Cela signifie que les coûts d’exploitation diminueront au fil du temps ! Même de petites choses, comme éteindre les lumières dans les cabines de traitement vides, permettront d’économiser de l’argent.

Allez au-delà de ce qui est confortable, démarquez-vous !

Voici nos 5 conseils pour devenir une esthéticienne plus respectueuse de l’environnement :

  1. Réduire le plastique:
    1. Choisissez des marques qui adoptent une approche sans plastique, en utilisant des récipients ou des matériaux en plastique sans plastique ou recyclé et recyclable. (voir nos marques Microcosmo Cosmetica et Inika Organic)
    2. Remplacer l’utilisation de produits jetables en plastique dans certains traitements par des accessoires en coton (moins de déchets, plus d’économies, moins de plastique).
    3. Dites adieu aux sachets unidoses ou jetables : les sachets que vous utilisez une fois puis jetez sont en plastique et contiennent beaucoup de conservateurs (nocifs pour l’environnement et les personnes), les sachets que vous ouvrez et utilisez une fois puis jetez créent des déchets et du plastique inutile. Des exemples ? Les produits à dose unique tels que les sérums ou les masques ou tels que les produits de laminage des cils et des sourcils ou les emballages préemballés (vous les utilisez une fois et vous partez). Choisissez consciemment lorsque vous achetez des produits ! Encore une fois, moins de déchets, moins de plastique, plus d’économies !
  2. Réduire le matériel jetable:
    1. Lorsque vous le pouvez, évitez d’utiliser des produits jetables qui créent plus de déchets et surtout plus de plastique. La plupart des matériaux jetables sont composés de plastiques et de microplastiques qui finissent dans l’environnement et polluent.
    2. Remplacez certains accessoires par des accessoires en coton ; donnons quelques exemples : au lieu d’utiliser des bandeaux jetables, vous pouvez utiliser des bandeaux en coton, que vous lavez et réutilisez. Au lieu d’utiliser de la cartouche pour faire vos bains de boue, utilisez du tissu de boue, réduisez les déchets, réduisez le plastique et rendez votre traitement plus fonctionnel. Au lieu d’utiliser des tampons en coton (jetables qui contiennent des microplastiques), utilisez des tampons ou des moufles lavables en pur coton . En bref, si vous voulez, vous pouvez !
  3. Attention aux inci:
    1. Dans les cosmétiques, nous trouvons très souvent un certain nombre d’ingrédients ou de conservateurs qui sont non seulement extrêmement nocifs pour notre corps mais aussi pour l’environnement : les silicones. Parabens et conservateurs artificiels. Pétrolates et PEGs. L’alcool. Sulfates moussants SLS et SLES. EDTA disodique, EDTA tétrasodique. Colorants synthétiques.

La paraffine … est-ce que quelqu’un utilise encore la paraffine ?

La plupart d’entre eux sont des produits dérivés du pétrole ou des préparations chimiques qui non seulement asphyxient la peau, créent des allergies ou donnent des irritations, mais sont aussi une véritable nuisance environnementale car leur dégradation est longue et difficile.

Donc si vous devez choisir des produits, vérifiez d’abord de quoi ils sont faits, à la fois pour votre propre cabine mais surtout pour ce que vous vendez à vos clients.

  1. Réduire les déchets:
    1. Il va sans dire que si vous réduisez l’usage unique, si vous améliorez vos achats en choisissant des produits non jetables ou à usage unique, et si vous choisissez mieux vos achats, la réduction des déchets sera automatique. Cela signifie moins de travail, moins de désordre, une sécurité plus hygiénique mais surtout vous aurez fait un bon geste pour l’environnement.
  2. Faites un meilleur usage de vos lampes et prises:
    1. Ne laissez pas les lumières allumées dans les cabines si elles sont vides, vous économiserez de l’argent et de l’énergie utilisés pour rien.
    2. Ne laissez pas les appareils électriques allumés lorsqu’ils ne sont pas utilisés : éteignez votre technologie ou même simplement le chauffe-cire si vous savez que vous ne devez pas l’utiliser.
    3. Utilisez des minuteurs pour vous aider à éteindre vos appareils au cas où vous oublieriez de les éteindre.
    4. Privilégiez les lumières LED, qui réduisent de 75 % l’énergie utilisée par les lumières conventionnelles.

Êtes-vous prête à vous différencier et à prouver que vous êtes une esthéticienne respectueuse de l’environnement ?

Si oui, parlez-en avec vos collègues, sur les médias sociaux et à tout le monde… vous contribuez aussi à sensibiliser tout le monde, après tout… il n’y a pas de planète B !